Annoncé dès 2010 pour garantir la sécurité d’approvisionnement lors des pointes de demande, le marché français de capacité d’électricité n’a été mis en place qu’en janvier 2017. Ce délai ne s’explique pas seulement par la complexité de la discussion quant à la nécessité d’adjoindre des incitations additionnelles aux signaux de prix fournis par les marchés de gros de l’électricité et des modalités optimales d’organisation des mécanismes de capacité, il trouve également ses origines dans la difficulté à faire émerger une solution acceptable pour les différentes parties prenantes du marché français de l’électricité mais surtout compatible avec les exigences de la Commission européenne, qu’il s’agisse des règles de concurrence ou de la politique énergétique. Cet article analyse la construction d’un compromis entre objectifs énergétiques et contraintes concurrentielles.

Frédéric Marty, Thomas Reverdy. “Le marché de capacité français d’électricité”, Revue de l’OFCE, Presses de Sciences Po, 2018, 2017 (154), pp.179-210.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires