Vient à paraître :  M. TELLER, “Ethique et IA : un préambule pour un autre droit” dans le Hors-Série “IA & Finance, quels enjeux ? cybersécurité, régulation, éthique…” in Banque & Droit, octobre 2019.

Le respect de principes et valeurs éthiques est un élément essentiel de l’admission et du développement de l’IA. Elle est pensée comme un instrument de régulation à côté – ou en dehors – du droit, mais nous y voyons aussi les prémices des futurs droits du numérique.

Une nouvelle mythologie – Le concept d’intelligence artificielle s’est imposé dans tous les esprits et tous les espaces. Trait d’union d’homo sapiens vers homo deus, l’intelligence artificielle est si bien connue que deux lettres suffisent à présent pour la nommer sans ambiguïté: I.A. L’homme, dont l’intelligence était, croyait-on, sa marque distinctive et de noblesse, a concédé cette qualité à une interface numérique, une machine. L’I.A.nous pose des défis majeurs et renouvelle la sociologie du numérique; elle nous apparaitrait presque comme l’incarnation de Fukuyama dans les sciences, annonçant tout à la fois «la fin de l’histoire et le dernier homme». Avec elle, se dessine aussi une nouvelle mythologie assise sur le pouvoir statistique devenu substitut des sciences, le big data et les données qui oscillent de l’infiniment grand vers l’infiniment petit avec les nouveaux systèmes d’information. […]